Comment faire le deuil de son animal ?

25 Août 2016

Comment faire le deuil de son animal – 5 étapes pour y parvenir

 

Comment faire le deuil de son animal

 

J’ai partagé, il y a quelque temps de cela, une citation sur mon groupe Facebook.

« Les animaux de compagnie entrent dans nos cœurs sans préavis et gagnent nos sourires et une place sur notre canapé jusqu’à ce qu’un jour, ils deviennent de véritables membres de notre famille  » – Auteur inconnu.

 

Tout est dit ! Un animal de compagnie, c’est un membre de la famille. C’est un être auquel on s’est attaché, avec qui l’on a partagé des moments de joie, de rire, des bêtises. Mais toujours avec ce sentiment de ne garder que le meilleur et des souvenirs à tout jamais.

Et même si nous savons au moment où nous l’adoptons qu’il partira avant nous. C’est toujours un déchirement énorme, une épreuve difficile à vivre et un deuil à réaliser.

 

 

Comment faire le deuil de son animal ?

 

Oui, le mot est lâché ! Il s’agit bien pour la personne qui vient de perdre son compagnon de faire son deuil. Je sais que l’entourage peut parfois ne pas comprendre. Que des critiques et des phrases blessantes peuvent surgir du style « Mais ce n’est qu’un animal ! ». Ceci peut renforcer la difficulté à faire le deuil de son animal.

Pour parvenir à l’état d’acceptation, il y a 5 étapes à franchir qui peuvent être plus ou moins longues en fonction des difficultés que vous rencontrez.

 

 

Première étape : Le choc et le déni

 

Cette première phase est une phase où vous ne prenez pas encore réellement conscience que votre animal est parti et qu’il ne sera plus là. Elle est souvent très courte, mais peut parfois être plus longue.

 

 

Deuxième étape : La douleur et la colère

 

Après le choc et la phase de déni viennent la colère et la sensation d’une douleur immense, qui peuvent parfois être trop fortes à supporter.

Ne culpabilisez pas si vous ressentez de la colère. C’est une étape normale dans le processus de guérison, une étape indispensable par laquelle passer.

Cette phase est aussi une phase de questionnement. Vous ne comprenez pas et vous trouvez la situation injuste. Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Qu’est-ce que j’aurais pu faire pour l’éviter ? Vous êtes en colère contre l’Univers, contre vos anges si vous êtes croyant, contre la Vie, parfois même contre vos amis qui vous apportent leur réconfort et qui ne comprennent pas la douleur que vous ressentez… Mais rassurez-vous, c’est normal !

Toutefois, il faut veiller à ne pas rester trop longtemps dans cette colère pour pouvoir avancer.

 

 

Troisième étape : La négociation

 

Cette étape est une phase où vous vous demandez comment vivre sans lui. Du coup, à cette étape, vous pouvez ressentir le besoin de combler ce vide et décider de prendre un nouvel animal pour compenser la perte de votre loulou. Mais ce n’est pas bon ni pour vous ni pour ce nouvel arrivant. Attendez vraiment d’avoir fait votre deuil et d’avoir accepté sa disparition pour accueillir un nouvel être chez vous. C’est très important !

 

 

Quatrième étape : La dépression

 

Survient ensuite cette phase où la douleur est si grande, que vous ne savez plus du tout comment faire, c’est trop dur ! C’est un immense désespoir qui s’empare de vous. Vous n’avez plus goût à rien, la vie vous semble fade. Le quotidien est devenu trop dur à gérer. Vous n’avez qu’une envie : dormir toute la journée pour oublier tout ça. Cette phase de dépression, même si elle est nécessaire, ne doit pas être trop longue. Il est important d’être accompagné si elle persiste. La vie doit reprendre son cours et il est important d’apaiser et soulager votre état émotionnel.

 

 

Cinquième étape : L’acceptation

 

C’est la dernière étape d’un deuil. Vous reprenez goût à la vie, vous reprenez vos activités, votre travail. Il vous est plus facile d’acceptez la situation telle qu’elle est et de lâcher-prise. Vous êtes capables de vous remémorer les bons moments avec votre animal sans difficulté.

Il est important de comprendre que chacun réagit différemment à la perte d’un animal. Vous ne devez pas culpabiliser ou vous sentir inférieur si vous ressentez certaines émotions négatives. Faire un deuil est propre à chacun. Parfois, le temps suffit à faire le travail. Mais parfois, l’épreuve est si difficile que l’on ne sait pas comment faire seul. Il est important alors d’être accompagné, de pouvoir partager ses sentiments et de les exprimer. C’est dans ces moments-là que je vous propose de vous accompagner afin de vous aider à nettoyer toutes les émotions accumulées et ainsi accélérer le processus de  « guérison ».

… 3 conseils pour aller plus loin …

 

  1. Vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont je peux vous aider ?
  1. Vous pensez que cet article peut intéresser une amie ? Partagez-lui.
  1. Vous avez envie de partager votre expérience ou de me laisser un petit message en commentaire ? N’hésitez pas, je me ferai un plaisir de le lire.