fbpx

Être à l’écoute de son intuition – Caroline Simon

25 Mai 2019

Être à l’écoute de son intuition – Caroline Simon

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’accueillir Caroline, d’essence d’image – Espace de beauté holistique.

Caroline accompagne les femmes à retrouver le chemin de leur beauté aussi bien à l’intérieur, qu’à l’extérieur et réalise notamment des créations uniques grâce à son intuition.

C’est d’ailleurs à ce sujet que j’ai voulu réaliser l’interview de Caroline pour qu’on puisse échanger sur le thème de l’intuition.

Moi : Caroline merci d’être parmi nous. Comme je le disais tu crées de merveilleux bijoux, qui sont uniques et que tu appelles les créations du chaudron des merveilles, en suivant qu’une seule chose ton intuition, ton inspiration du moment et ton cœur. Est-ce que tu peux nous en dire plus sur comment tu fais pour les créer ?

Caroline : Je suis les appels de mon cœur, mais la manière dont je crée m’est propre. Il n’y a pas de règles la dessus. Chacun va trouver son mode et sa façon de fonctionner.

Ce que j’ai découvert en créant c’est que des énergies me traversent et passent par moi. C’est ma manière de les accoucher au monde. Cela passe par quelque chose qui s’alchimise à l’intérieur de moi.

Moi : Comment t’es venue cette capacité créatrice, intuitive, pour sortir tes bijoux dans la matière ?

Caroline : Deux choses, il y a deux mots importants dans ce que tu viens de dire. Il y a créativité et intuition. Ce n’est pas tout à fait pareil même si il y a un lien entre les deux.

La créativité : moi j’ai toujours été créative. Je me sentais comme un poisson dans l’eau dans les magasins d’art créatif.

Après l’intuition c’est venu plus tard. Je l’ai vraiment découverte à travers une exploration personnelle. J’ai découvert mon mode de fonctionnement il y a une dizaine d’année.

Je ne me sentais pas toujours en phase avec un modèle qui était permanent autour de moi. C’était un modèle axé sur la rationalité. Vivant entourée de ce modèle là je me calais dessus.

Puis il y a eu de grands moments libérateurs dans ma vie il y a une dizaine d’année. Ensuite depuis vraiment cinq ans.

Le fait de vivre seule à vraiment libéré un mode de vie, un mode de fonctionnement. Du coup j’ai laissé faire et au lieu d’être dans l’action, dans je veux, je veux, j’ai accueilli et j’ai suivi mon intuition. J’ai laissé faire les élans intérieurs. Quand j’étais appelée à faire quelque chose je le faisais tout simplement.

Moi : Donc petit à petit, tu prends confiance dans ton mode de fonctionnement.

Caroline : Oui. Et j’ai compris ce que c’était. Je l’ai vraiment lu dans des livres. J’ai été au contact de cela parce que je me demandais ce qu’il se passait aussi.

Plus j’ai été vers l’expression de ma polarité féminine, plus j’étais dans la réceptivité, plus mon intuition s’est manifestée et plus j’ai fait confiance à ce qu’il se passait.

Au départ, c’était très drôle. J’ai vécu des choses assez rigolotes. Exemple : tourne à droite. Ben pourquoi ? Tourne à droite. Ou fais-ça ? Non c’est pas logique ! Fais-le. Et tu ne comprends qu’après pourquoi.

Pour l’atelier tu vois des fois je reste trois jours sans aller à l’atelier et à un moment ça devient urgent. Je m’assoie et je crée quelque chose.

Moi : Être en mode réceptif et être dans son féminin, est-ce que tu peux nous en dire plus ?

Caroline : Pour en revenir à des choses plus pragmatiques, on a deux cerveaux dans notre cerveau. Le cerveau droit c’est celui qui est dans la capacité de réception, d’intuition, de créativité. Donc il y a des gens qui ont plus de facilité à vivre de ce côté là du cerveau. Et d’autres qui vont plus être dans le côté logique. Sachant qu’il n’y a pas un mode qui est préférentiel. Il y a une manière d’être qui nous est plus spécifique et qui est plus facile pour chacun de nous. Un mode plus facile à vivre. Donc quand on connaît cette particularité, on peut comprendre un mode global, qui est le mode intuitif. C’est un mode de perception de l’environnement qui est un mode systémique et rapide.

Moi : Qu’est-ce que tu appelles par systémique ?

Caroline : C’est une vision globale instantanée des choses. Mais ce n’est pas forcément une vision consciente. C’est à dire que ton cerveau capte tout (tous tes sens sont en éveil) et il fait une synthèse de tout ça.

Pour regarder l’interview complète cliquez sur la vidéo ci-dessous :