le bien-être animal n’est pas

16 Juil 2018

Qu’est-ce que le bien-être animal n’est pas ?

 

le bien-être animal n'est pas

 

 

Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet qui me tiens à cœur. Cela fait quelques temps déjà que je voulais l’aborder avec vous. Mais sans vraiment savoir comment le faire pour ne pas blesser certaines personnes.

Dans les échanges téléphoniques que je peux avoir avec des futures clientes, il y a parfois des situations qui me font bouillir.

On me parle de bien-être animal mais l’attitude des humains est pour moi tout le contraire.

Dans cet article je voulais partager avec vous mon opinion personnelle et j’entends qu’on puisse en avoir une autre.

Mais cela me parle tellement au fond de mon cœur que je ne peux pas rester muette à tout ceci.

 

 

1/ L’accueil d’un chat errant.

 

Quand on accueille un chat errant ou abandonné on s’assure dans un premier temps qu’il soit vacciné. Et qu’il ne soit pas porteur de maladie comme le coryza ou autres virus contagieux, pour les autres animaux et même les humains du foyer.

On l’isole des autres, le temps de vérifier chez le vétérinaire qu’il soit en bonne santé. Qu’il ne soit pas porteur de virus, et qu’il n’y ai pas de transmission possible sur les autres animaux de la famille.

 

 

2/ La stérilisation des chats.

 

Le bien-être animal et je sais que les opinions divergent sur le sujet, c’est aussi stériliser son chat ou sa chatte pour éviter la surpopulation et voir ensuite des milliers de chatons abandonnés.

Quand on sait qu’une chatte peut se reproduire vers l’âge de 6 mois et faire plusieurs portées de 6 à 7 chatons par portée je vous laisse imaginer les dégâts et la surpopulation des chats.

Certain diront que c’est la nature que les hommes aussi se reproduisent. Certes c’est vrai ! Mais un bébé ne peut pas se reproduire dès ses 6 mois. Et une femme attend souvent d’avoir plus de 18 ans pour devenir maman. De plus il n’y a pas 6 bébés à la fois.

La nature n’est pas faite pour que les chats meurent de faim ou soit laissés à l’abandon dans des poubelles; quasiment morts dans d’atroces souffrances.

Et mes mots vont être durs : « Mais quand on est pas capable d’assumer une portée de chatons, on stérilise son chat ou sa chatte ! ».

 

 

3/ La maison des chats.

 

Le bien-être animal c’est aussi ne pas accueillir une vingtaine de chat chez vous. Et les laisser naviguer dans la maison avec bien souvent une seule litière et une ou deux gamelles d’eau ou de croquettes pour tous.

Je rappelle que les animaux ne sont pas des jouets ou des peluches qu’on peut laisser dans un coin de sa maison, souvent livrés à eux-mêmes.

 

 

4/ Accueillir un animal cela à un coût.

 

Trop souvent, les personnes qui accueillent une vingtaine de chats chez eux n’ont même pas les moyens financiers d’emmener leurs chats chez le vétérinaire quand l’un d’eux a un soucis. Effectivement nourrir un régiment de chat ça coûte cher. Faire vacciner et vermifuger chacun d’eux aussi.

Je sais que certain ne seront pas du même avis que moi sur la vaccination et le faite de vermifuger son animal. Mais pour moi il est très important de le faire. Cela évite les transmissions de virus ou de maladies qui peuvent être mortelles et contagieuses. Et ainsi éviter la transmission aux autres animaux et humains du foyer.

S’occuper correctement d’un animal cela a un coût. On ne prend pas un animal qu’on laisse dans un coin en se disant il va pas nous coûter bien cher. S’il existe des assurances maladies pour animaux, ce n’est pas un hasard : les frais vétérinaires coûtent très cher.

 

 

5/ Mon ras le bol.

 

Personnellement cela me fou hors de moi de savoir que des chats puissent vivre comme ça. Souvent malades, contagieux et qui refilent la maladie à leur voisin. Complètement détruits par le virus. A l’agonis avec un humain qui croit prendre soin d’eux alors que c’est tout le contraire.

De plus, j’en ai marre de recevoir des photos de chats avec les yeux complètement explosés. Parce qu’il a le coryza et que l’humain n’a rien fait pour que cela n’arrive pas, en ne suivant pas les consignes de prévention qui sont indispensables (vaccination, quarantaine). Et qu’ensuite cette personne m’appelle en me demandant si par hasard je ne fais pas des miracles.

Pour moi accueillir vingt chats dans une même maison c’est de la maltraitance animale. Certes pas physique ! Mais c’est malsain pour eux. Ce n’est pas respecter leur bien-être et répondre à leurs véritables besoins.

 

 

6/ Le quotidien avec un animal.

 

Le bien-être animal c’est aussi quand vous partez pour plusieurs heures de vous assurer qu’ils ont suffisamment d’eau pour résister à la chaleur de l’été.

C’est aussi quand on a un chienne qui vient de mettre bas de se renseigner sur les gestes à avoir, l’éducation… On ne s’improvise pas éleveur ou vétérinaire. Tout s’apprend ! Encore faut-il avoir le courage de poser des questions ou de se renseigner.

Pour les chevaux c’est aussi nettoyer leur box, vérifier qu’ils ont de l’eau. S’assurer qu’ils sont correctement pris en charge au niveau médical.

 

Bref vous l’aurez compris je suis souvent confrontée à des personnes qui pensent prendre soin de leur animal alors que c’est tout le contraire.

S’il vous plaît : respectez l’animal que vous accueilliez. Renseignez-vous sur ses besoins réels, son régime alimentaire, le caractère de sa race. Respectez son rythme, sa santé et faites ce qu’il faut pour prendre réellement soin de lui.

… 3 conseils pour aller plus loin …

 

Vous souhaitez partager avec moi en commentaire vos ressentis ? C’est avec plaisir que je vous lirai.